Repas des Aînés de la commune du 18 mars 2018

Dimanche 18 mars 2017, la municipalité de Bernay-en-Champagne avait donné rendez-vous aux personnes de la commune âgées de 65 ans et +, pour le traditionnel repas des aînés de la commune.

Cette manifestation aura rassemblé 54 personnes : 35 aînés de la commune ainsi que 19 conseillers municipaux et conjoints. C’est tous les ans que la commune offre ce repas, aux habitants de + de 65 ans en signe de remerciements, de respect, mais aussi d’amitié, pour passer un moment partagé de chaleur humaine. Comme à chaque fois la bonne ambiance était au rendez-vous, avec en fin de repas la joie de chanter quelques refrains connus.

La municipalité à mise à l’honneur  à cette occasion  les deux femmes et l’homme les plus âgés de l’assemblée. A savoir, Marie-Louise COLLET, née le 30 octobre 1919 à Rouez-en-Champagne, et Yvonne CHEVREUX, née à la ferme de Bordigné à Bernay-en-Champagne le 5 septembre 1921. Ils se sont toutes les deux prêtées aimablement à une photo de groupe remplie d’émotion.

Yvonne CHEVREUX (à gauche )née en 1921 et Marie-Louise COLLET (à droite) née en 1919.

 

 

 

MANIFESTATION CONTRE LA FERMETURE DES CLASSES : une mobilisation réussie

Réunis devant la préfecture de la Sarthe, parents d’élèves, enseignants et élus municipaux étaient mobilisés samedi 31 mars 2018  pour manifester contre la fermeture de classes dans le département. Une mobilisation qui a rencontré un certain succès. Une délégation était reçue ce samedi midi à la préfecture.

« On n’est pas des sardines ! » ou encore « s’en donner les moyens sans attendre demain ». Que ce soit au micro ou sur les drapeaux, les slogans ne manquaient pas ce samedi matin, lors de la manifestation contre la fermeture de classes dans les écoles rurales sarthoises.

Les élus du RPI de la Champagne en tête de cortège

Un peu plus d’une centaine selon la police, 250 selon les organisateurs, élus, parents d’élèves et enseignants ont déambulé entre 10 h 30 et 11 h 15, depuis la place Aristide-Briand jusqu’à la place des Comtes du Maine en passant par la place de la République et la rue Claude-Blondeau. Le message : « Avoir des moyens supplémentaires pour notre département qui subit des fermetures considérables. Il faut dénoncer l’incurie des moyens », lâche Julien Cristofoli co-secrétaire du SNUIPP-FSU, Syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles, organisateur de la mobilisation.

Les maires de Gréez-sur-Roc, Cures, La Guierche, d’Allonnes Dominique Dhumeaux, président de l’association des maires ruraux de la Sarthe et maire de Fercé-sur-Sarthe, faisaient notamment partie de la douzaine de maires présents.

Une délégation de parents d’élèves, d’enseignants et de maires amenée par Dominique Chaperon, secrétaite départemental de la FSU, était reçue à la préfecture par le directeur académique sarthois Jean-Marc Milville ce midi.

Maires ruraux, enseignants et parents d’élèves étaient rassemblés devant la préfecture en fin de matinée.