Commémoration du centième anniversaire de l’armistice de la Grande Guerre

Pour commémorer le centenaire de l’Armistice de la Première Guerre mondiale, la commune de Bernay-en-Champagne a tenu à marquer cet événement en y associant les élus et habitant de Neuvy-en-Champagne, ainsi que quelques partenaires privilégiés.

Étaient présents autour de la population et des élus municipaux, l’Adjudant LUAIS de la brigade de gendarmerie de Conlie, le lieutenant PILLET appartenant au corps de la Légion Etrangère, une partie des pompiers de la caserne de Saint-Symphorien, les représentants des Anciens Combattants, les enfants de la classe de CM2 de Madame RENOUARD, et les musiciens de l’Harmonie Sainte Cécile.

Parti à 11h45 de la place de la mairie, le cortège accompagné de l’Harmonie Sainte Cécile a emprunté la route du Mans, pour se rendre au monument aux morts situé dans le cimetière. Malgré la grosse averse tombée le matin même, c’est sous une petite pluie fine que s’est déroulée la manifestation, sans pour cela la perturber.

Vincent HULOT, maire. de Bernay-Neuvy-en-Champagne le 11 novembre 2018, commémoration du centième anniversaire de l'armistice de la Grande Guerre

Vincent HULOT, maire. de Bernay-Neuvy-en-Champagne le 11 novembre 2018, commémoration du centième anniversaire de l'armistice de la Grande GuerreVincent HULOT, maire. de Bernay-Neuvy-en-Champagne le 11 novembre 2018, commémoration du centième anniversaire de l'armistice de la Grande Guerre

 Bernay-Neuvy-en-Champagne le 11 novembre 2018, commémoration du centième anniversaire de l'armistice de la Grande Guerre

Dans son discours, Monsieur le Maire a tout d’abord rappelé  que si « la guerre s’était terminée par la victoire, elle avait néanmoins le goût amer des défaites, puisque près de 1 400 000 soldats français y laissèrent la vie, sans oublier  les 3 600 000 soldats traumatisés, blessés, mutilés ou  gazés ». Il a ensuite  invité à ne pas tomber dans les errances du passé, celles qui donnent l’illusion de croire que le conflit armé reste l’unique solution qui puisse résoudre les difficultés rencontrés entre les peuples. Monsieur le Maire a enfin fait appel à rester lucide et à toujours défendre cette liberté qui nous est si chère à tous.

Après la levée des drapeaux  réalisée par des enfants, le rappel des soldats de nos deux communes morts pour la France et le dépôt d’œillets blancs, trois gerbes furent déposées devant le monument. Ces fleurs furent déposées avec la participation des enfants, par l’adjudant de gendarmerie LUAIS, Monsieur le Maire et un membre des Anciens Combattants.

Un poème de Guillaume APPOLINAIRE fut ensuite récité par les élèves de la classe de CM2 de Neuvy qui entonnèrent peu après deux chants, dont l’émouvant « né en 17 à Leidenstadt » de Jean-Jacques GOLDMAN.

Plus d’une centaine de personnes se trouvèrent à la cantine pour partager le vin d’honneur et les brioches offertes pour l’occasion par la municipalité. Monsieur Claude LEBOUCHER , Président des Anciens Combattants, a manifesté à cette occasion, sa grande satisfaction d’avoir fêté cette commémoration avec de nombreux enfants et une population mobilisés pour l’occasion.